Efficience personnelle & collective : Cabinet Jérôme Thélohand  
  Le cabinet   Mon approche   Mes convictions   Offre de service   Techniques d'interventions Offre de services Témoignages   Espace Membres   Contact
 
   
 
 
>> Choisir un autre enseignement :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ne plus subir ses peurs

Intégrer sa peur au plan est la meilleure façon de ne plus la subir.

En effet, en intégrant nos peurs à notre tactique, nous leur accordons une objectivité et une valeur qui nous rassurent. Cette méthode permet de nous rassembler dans notre action : il n'y a plus une partie de nous qui essaie de faire, et une autre qui nous empêche, mais deux parties qui s'unissent pour mieux nous faire réussir.

Ainsi, en agissant avec nos peurs plutôt que contre ou malgré elles, nous évitons de nous disperser (entre ce que l'on fait et ce que l'on redoute) et augmentons ainsi la qualité de nos gestes.

Tant que nos craintes ne sont pas intégrées à notre action, elles nous distraient et frappent « à la porte » de notre conscience. Nous sommes alors « pollués » et déconcentrés pendant notre action, car constamment sollicités par ce que l'on ne veut pas entendre ou prendre en compte.

Moins nous reconnaissons nos peurs, plus nous leur donnons de consistance : la peur se nourrit de notre indifférence et de notre méfiance, elle grandit dans l'ombre.

Plus une peur est reconnue, moins elle a besoin de se manifester.

La meilleure façon de reconnaître ses peurs est de leur accorder une place, et donc une valeur, dans notre action.

Intégrer sa peur au plan est ce qu'on appelle Prudence.

 

 
     
  © Jérôme Thélohand | crédits & mentions légales