Efficience personnelle & collective : Cabinet Jérôme Thélohand  
  Le cabinet   Mon approche   Mes convictions   Offre de service   Techniques d'interventions Offre de services Témoignages   Espace Membres   Contact
 
   
 
 
>> Choisir un autre enseignement :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La confiance inclut le contrôle

On nous a souvent appris qu'il fallait faire confiance, et que cette propension faciliterait notre vie et nos relations.

L'ensemble des spécialistes sur le sujet nous explique que les personnes méfiantes ou socialement anxieuses sont des personnes qui, un jour dans leur vie, ont trop fait confiance…et ont été déçues ou trompées.
En revanche, ils nous expliquent aussi que les personnes sociables et qui ont confiance en elles sont des personnes qui ont toujours fait confiance de manière « conditionnelle ».

Ainsi, deux postures doivent être évitées dans une relation nouvelle : la défiance a priori et la confiance aveugle. Christophe André* nous explique qu'il faut savoir faire preuve d'une « confiance éveillée » pour bien vivre notre relation aux autres.

En connaissant ses propres besoins et limites, une personne « s'assure » avant de s'engager. Elle se laisse ainsi un temps pour comprendre, s'apprivoiser ou refuser la relation proposée.

En cela, le proverbe souvent utilisé dans le monde de l'entreprise, qui dit que « la confiance n'exclut pas le contrôle » n'est pas tout à fait juste.

Nous devrions plutôt dire que « la confiance inclut le contrôle ». Car, c'est parce qu'une personne s'autorisera le contrôle qu'elle se sentira en sécurité dans son engagement…et pourra faire confiance.
La confiance en soi et en l'autre ne se décrète pas : elle se fabrique. C'est parce que nous acceptons de ne pas nous engager aveuglement dans une relation que nous ferons attention à nous et aux autres.

* Christophe André: Psychiatre et psychothérapeute français, auteur de nombreux ouvrages de psychologie…


 
     
  © Jérôme Thélohand | crédits & mentions légales